Construction d’une terrasse: les points d’attention

Construction d’une terrasse: les points d’attention

Extérieur, Terrasses et allées

Une voie d'accès, un sentier de jardin, mais surtout une terrasse, déterminent en grande partie l'ambiance extérieure de votre habitation. Un revêtement de sol inadéquat ou mal placé peut être source de frustrations. Pour faire ce choix, il y a des choses à savoir, à observer et à ressentir. Si vous tenez compte des éléments suivants, tout se passera bien.

Besoin d’un permis d’urbanisme ?

En règle générale, il ne faut pas de permis d’urbanisme pour aménager une terrasse. Toutefois, certaines règlements d’urbanisme imposent parfois des limites, notamment au niveau des dimensions. Mais comme les règles diffèrent d’une commune à l’autre, vous avez tout intérêt à vous renseignez auprès du service de l’Urbanisme de votre commune.

Attention : La réalisation d’une terrasse sur une toiture plate est soumise à un permis d’urbanisme. En effet, vous devrez par exemple éviter une vue directe sur l’habitation des voisins. Pour éviter les mauvaises surprises, consultez d’abord les voisins pour voir si votre projet ne les dérange pas. Dans tous les cas, demandez à votre architecte de vérifier si la structure de votre toiture plate est suffisamment solide pour pouvoir marcher dessus et de contrôler l’étanchéité à l’eau de la toiture.

Le bon endroit

Le positionnement d’une terrasse est un choix personnel. Certains recherchent le soleil, d’autres préfèrent l’ombre. Une terrasse orientée au sud sera peut-être trop chaude en été, mais vous en profiterez pleinement au printemps et en automne, car il y fera délicieux. Par ailleurs, en plein été, vous pouvez protéger la terrasse avec un parasol ou un pare-soleil.

Vous aimez prendre vos repas à l’extérieur ? Privilégiez alors une terrasse située non loin de la cuisine. Vous recherchez plutôt un coin tranquille ? Optez donc pour une terrasse (supplémentaire) au fond du jardin.

Tenez compte aussi de la direction des vents dominants ! Il est parfois utile de prévoir un brise-vent sur le côté de la terrasse. Une haie drue et suffisamment haute permet déjà d’éviter bon nombre de problèmes causés par le vent (troène, charmille, if, hêtre…).

Voie d’accès et dimensions

Les dimensions de la terrasse dépendent de vos souhaits personnels et de l’espace disponible. Si vous voulez suffisamment d’espace pour manger confortablement dehors, il faudra prévoir une terrasse dépassant d’au moins deux mètres la longueur et la largeur de la table.

Prévoyez une voie d’accès suffisamment large pour une ou deux voitures, mais elle ne doit pas non plus devenir une autoroute. Dans tous les cas, essayez de trouver un équilibre entre les plantes environnantes et le pavement, afin que votre voie d’accès s’inscrive parfaitement dans le décor. Un sous-sol solide et un revêtement adéquat constituent deux autres points importants. Concernant le revêtement, vous avez le choix.

L’aménagement

Optez pour de bonnes fondations et pour un revêtement résistant, durable et facile à entretenir. Outre le choix des matériaux, leur mise en oeuvre est importante si l’on veut profiter longtemps de la terrasse.

La sous-couche doit être perméable à l’eau, pour que les eaux pluviales puissent être évacuées rapidement. Si ce n’est pas le cas, il faut alors prévoir un bon système d’évacuation.

Choisissez un matériau qui résiste au gel. Les pierres poreuses absorbent facilement l’eau (avec le risque qu’elles éclatent en cas de gel) et sont plus sensibles à la formation de mousses (avec les risques de dérapage qui s’ensuivent).

Une terrasse en prolongement du salon ?
Une terrasse au même niveau que le sol de votre intérieur est-elle une bonne idée ? Les professionnels ne laissent aucun doute à ce sujet : ils déconseillent de prolonger le sol de l’intérieur vers l’extérieur. Pour la simple et bonne raison que vous pouvez avoir des problèmes d’infiltration d’eau. Les normes applicables prévoient une différence de niveau de 15 cm pour assurer l’étanchéité au rebord de la fenêtre.
Malgré cela, le rez-de-chaussée mène aujourd’hui de plus en plus à une terrasse sans aucune différence de niveau. Cela est faisable, si l’on possède des châssis de porte-fenêtre à seuil encastré. Le résultat est en effet beau et solide, mais il y a encore des risques. Une solution possible consiste à laisser le seuil dépasser de 1 à 2 cm au-dessus du sol.
Si vous voulez pouvoir exclure complètement l’infiltration d’eau, mais travailler quand même avec un seuil encastré, utilisez des caillebotis en bois ou du carrelage sur des plots de terrasse. De cette façon, vous respectez la différence de niveau de 15 cm et l’eau de pluie peut facilement s’écouler. Une autre possibilité consiste à installer des gouttières devant les fenêtres qui séparent la terrasse de la maison, de sorte à recueillir et évacuer l’eau qui s’écoule vers la maison.

Le drainage

Il faut absolument prévoir un bon système de drainage pour la terrasse. Sinon, en cas de fortes pluies, des litres d’eau risquent de s’engouffrer dans la maison. Une terrasse doit disposer d’un écoulement vers le jardin ou vers la gouttière ; une voie d’accès sera dotée d’un système de drainage allant du centre vers les côtés. L’eau qui s’infiltre entre les dalles sur le radier de fondation doit également être évacuée ; si elle stagne, elle risque de se dilater en cas de gel et de détacher les dalles.

Une terrasse de clinkers posés sur du sable stabilisé ne requiert pas de système d’évacuation supplémentaire. Après tout, l’eau peut s’infiltrer directement dans le sous-sol. Aujourd’hui, il existe même des clinkers dotés d’une cavité intégrée qui peuvent recueillir jusqu’à 40 litres d’eau par mètre carré lors d’une averse et ne libérer que progressivement cette eau par la suite. L’avantage est que vous réduisez et même éliminez le risque que le drain ou l’égouttage ne puisse pas gérer l’apport massif d’eau pluviale. 

Pour une grande terrasse couverte des dalles maçonnées ou encollées, nous recommandons d’intégrer un système d’évacuation des eaux. Vous avez le choix entre deux systèmes:

  • Une gouttière encastrée en béton polyester parachevée avec une fine gouttière en acier galvanisé ou inoxydable, éventuellement recouverte d’une grille. Attention : une voie d’accès nécessite une gouttière plus solide que pour un sentier de jardin ou une terrasse.
  • L’évacuation ponctuelle offre la solution la plus esthétique. La terrasse est aménagée de manière à ce que l’eau coule en un seul point. En dessous se trouve un puits d’évacuation en matériau synthétique, surmonté d’une pièce en acier inoxydable que l’on peut inclure dans le carrelage.

Si vous avez deux mains gauches ou si vous n’avez jamais entrepris ce genre de projet, engagez un spécialiste pour l’aménagement de votre terrasse et/ou voie d’accès. Sinon, voici déjà quelques conseils.

Texte Chantal Verrecas
Photo Caroline Dethier – Arch. Olivier Renson

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation