Conseils pour protéger sa maison d’un incendie

Conseils pour protéger sa maison d’un incendie

Intérieur, Protection anti-effraction et incendie

Chaque année, la Belgique compte environ 10 000 incendies domestiques. En quelques minutes à peine, un feu peut devenir incontrôlable : les flammes se propagent très rapidement, surtout dans les anciennes maisons. Quelques mesures de prévention vous permettront néanmoins de protéger votre habitation et ainsi limiter les risques.

Il suffit parfois d’un petit accident pour que se déclenche un incendie susceptible de prendre des proportions désastreuses. Une bonne protection est donc une nécessité absolue dans chaque maison. Et quelques gestes simples peuvent parfois suffire pour limiter les risques.

Une protection sur papier

Une assurance incendie (ou assurance habitation) indemnise aujourd’hui les dommages matériels causés à l’habitation et au mobilier par un incendie, une explosion (par exemple due au gaz), la foudre, les catastrophes naturelles… et une série d’autres dommages de nature diverse (par exemple, les dégâts causés par une surtension, par la fumée, la suie, une rupture de canalisation…).

L’assurance incendie n’est pas une obligation légale pour les propriétaires en Belgique. Il existe toutefois des situations dans lesquelles l’assurance incendie est obligatoire (par exemple pour obtenir un prêt hypothécaire).

Mais malgré l’absence d’obligation légale pour les propriétaires, il est toujours plus prudent de souscrire à une telle assurance afin de protéger ses biens.

Pour les locataires, en revanche, cette obligation va dépendre des régions : en Wallonie et en Flandre, l’assurance habitation est obligatoire pour toute nouvelle location respectivement depuis 2018 et 2019. En région bruxelloise, elle ne l’est pas (encore).

Quelques bonnes habitudes
Une bonne protection passe aussi par la prévention individuelle. C’est pourquoi les autorités belges donnent quelques bons conseils afin de limiter les risques :

> Ne jamais fumer au lit
> Ne jamais jeter une cigarette allumée dans la poubelle, dans un soupirail ou dans une bouche d’égout
> Ne jamais utiliser d’alcool à brûler pour allumer ou raviver un barbecue
> Garder les briquets, allumettes et engins pyrotechniques hors de portée des enfants
> Manipuler avec précaution dans une pièce bien aérée les liquides inflammables (éther, white spirit, détachants …)
> Ne pas employer de bougies ou d’autres décorations à flamme apparente à proximité de matériaux inflammables
> Bien ventiler les espaces contenant des appareils fonctionnant au gaz
> Faire ramoner la cheminée au moins une fois par an

Source : www.belgium.be (informations et services officiels)

Un détecteur de fumée

S’il n’empêche pas un départ de feu, le détecteur de fumée est essentiel pour limiter la propagation d’un incendie et reprendre rapidement le contrôle de la situation. Le détecteur de fumée joue le rôle d’alarme : dès qu’il détecte de la fumée, il émet un signal sonore qui alerte les propriétaires d’un début d’incendie.

Pour plus de sécurité, placez un détecteur de fumée à chaque étage de votre habitation, de préférence dans le hall et la cage d’escalier, qui sont les endroits où l’air circule le plus librement. Lorsqu’un incendie se déclare, la fumée se répandra donc d’abord dans ces lieux. Placez-en également dans les chambres, ou à proximité de celles-ci. Éviter les pièces sujettes à des fumées et des vapeurs régulières, telles que la cuisine ou la salle de bains.

rookmelders
thinkstock

Des mesures générales de prévention

En cas d’incendie, prenez immédiatement contact avec les services d’urgence, via les numéros d’appel suivants : 100 et 112. Ces deux numéros sont gratuits. Pensez à enregistrer ces numéros dans les contacts de votre smartphone.

Outre les détecteurs de fumée, prévoyez également du matériel anti-incendie à votre domicile. Assurez-vous d’avoir au moins un extincteur incendie chez vous, à un endroit facile d’accès pour tout le monde (enfants compris). Une couverture anti-feu dans la cuisine peut aussi vous permettre une intervention rapide en cas de démarrage de feu lors de la cuisson d’aliments.

Prévoyez des issues de secours, et pas uniquement au rez-de-chaussée. Car si un incendie se déclare au rez-de-chaussée et que vous vous trouvez à l’étage, vous devez pouvoir vous échapper sans passer par les zones dangereuses. Préparez un plan avec toutes les issues de secours disponibles.

Lire aussi > Structure apparente : réaction des matériaux en cas d’incendie

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation