Comment rafraîchir la salle de bains sans se ruiner ?

Comment rafraîchir la salle de bains sans se ruiner ?

Intérieur, Revêtements de sol et plinthes, Salle de bains et bien-être

Vous souhaitez donner un coup de neuf à votre salle de bains sans pour autant tout casser ? Voici quelques astuces qui ne plomberont pas votre budget.

Au sol comme au mur, il est possible de changer de revêtement sans devoir ôter le carrelage existant, ce qui demanderait un travail bien plus conséquent. Plusieurs matériaux se prêtent à cet exercice.

Du carrelage sur du carrelage

Poser un nouveau carrelage sur des carreaux existants implique une épaisseur supplémentaire. Il faut compter l’épaisseur du nouveau carrelage en plus de celle du mortier-colle, soit généralement entre 15 et 20 mm. Les carreaux existants doivent être parfaitement propres et dégraissés avec des cristaux de soude dilués dans de l’eau ou du savon noir. Si les dalles sont émaillées, on prévoit un primaire d’accrochage avant de poser la colle. À noter que le revêtement existant doit être solide et plat.

© Floorify

Pour éviter le collage et le rejointoiement au sol, on peut opter pour un carrelage à clipser. À l’instar des sols stratifiés, celui-ci se pose aisément.

On déroule le vinyle

Moins épais, le vinyle est une excellente façon de rénover une pièce à moindres frais. À condition que la surface soit parfaitement plane. Un enduit de ragréage permet d’égaliser le support. On étale ensuite un primaire d’adhérence qu’il faut laisser sécher trois heures avant de dérouler le vinyle. D’innombrables décors sont possibles avec le vinyle : effet bois, ciment, carrelage… Ce matériau est également disponible en dalles et lames à clipser pour une pose flottante ou autoadhésive.

Un revêtement adhésif

Les carrelages ou panneaux adhésifs sont une solution plus simple à mettre en œuvre. Reproduisant des motifs de carrelage, mosaïques, bois, ciment, briques, etc., ces carreaux munis d’une surface collante sont faciles à couper et à poser sur un carrelage existant. Et ce, à un coût très abordable. Attention toutefois à opter pour des produits de bonne facture pour que la colle soit de qualité.

© Levis

Un coup de pinceau

Repeindre un carrelage existant permet de changer la couleur de la salle de bains, tout en conservant le relief des carreaux. C’est une petite rénovation facile et peu coûteuse. Pour le sol, il convient de choisir une peinture spécifique, qui résiste aux chocs et aux griffes. Un primaire spécial carrelage doit être appliqué au préalable afin de permettre une bonne adhésion de la peinture. Deux couches de peinture sont nécessaires et il faut attendre deux semaines avant que la peinture soit pleinement résistante aux passages.

 

Texte Natacha Dumont
Photo d’ouverture Veronove

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation