Comment améliorer l’eau de distribution?

Comment améliorer l’eau de distribution?

Salle de bains et bien-être

En Belgique, l'eau de distribution est fortement contrôlée et satisfait à toutes les normes en vigueur.

En Belgique, l’eau de distribution est fortement contrôlée et satisfait à toutes les normes en vigueur. Mais un conditionnement
supplémentaire peut parfois s’avérer nécessaire. L’installation d’un filtre, d’un adoucisseur à base de résines ou d’un système à osmose inverse s’impose alors.

Nous nous intéresserons, ci-après, plus particulièrement à l’installation des appareils et des précautions à prendre pendant et après l’installation.

Epuration ou traitement de l’eau?

On parle de traitement d’eau lorsqu’il s’agit des interventions menées par le distributeur d’eau au niveau des stations d’épuration. Le terme conditionnement d’eau est utilisé uniquement lorsque l’eau est déjà parvenue au consommateur et que certaines mesures ont été prises pour qu’elle réponde à des exigences précises.

Simple et pratique: le filtre

Il arrive parfois – et surtout lors de travaux effectués au niveau de grosses conduites de distribution – que des impuretés se glissent dans votre eau via le réseau de distribution. Idem en cas de vétusté des conduites auxquelles votre maison est raccordée. Un simple filtre, placé juste à côté du compteur, permet de venir à bout de ces problèmes. Etant donné que ce filtre n’est pas pourvu de pores trop fins (50 microns), le débit de l’eau n’est pas modifié. Prix: à partir de ± 30 euros.

Certains filtres contiennent du carbone actif qui présente l’avantage de retenir les pesticides, les insecticides, le chlore … et autres impuretés. Les fabricants proposent des filtres pouvant être installés à côté du robinet de la cuisine ou directement vissés sur ce même robinet. Certains modèles sont équipés d’un système électronique indiquant quand la cartouche filtrante doit être remplacée. Prix: entre ± 50 et 100 euros.

Filtres anti-calcaire

Les filtres anti-calcaire à usage local, basés sur l’action de polyphosphates et autres préparations, sont souvent installés près du point d’utilisation de l’eau. Par exemple, entre le robinet et le raccordement de la lessiveuse (le lave-vaisselle dispose généralement de son propre adoucisseur d’eau qu’il faut d’ailleurs régulièrement recharger en sel), près du boiler ou du chauffe-eau … Les cristaux de polyphosphate ou autres composants doivent être remplacés régulièrement (cf mode d’emploi). Prix: à partir de ± 20 euros.

Adoucisseurs d’eau ou échangeurs d’ions

D’après les compagnies de distribution d’eau et Test-Achats, l’adoucisseur est le système le plus connu et le plus efficace.

Le fonctionnement repose sur l’échange d’ions (des Ca++ et Mg++ sont échangés avec du Na+), ce qui modifie la composition de l’eau et exclut les dépôts de calcaire: l’eau est ainsi adoucie.

Avec le temps, les résines arrivent à saturation et doivent être rincées, puis traitées à l’aide d’une saumure (solution salée – NaCl). Ce traitement rétablit les résines dans leur état d’origine et libère à nouveau les ions Ca++ et Mg++ qui sont évacués vers les égouts en même temps que l’excédent de saumure. Certains appareils se régénèrent automatiquement à une fréquence prédéterminée (par exemple, tous les 15 jours); d’autres, en fonction d’un compteur volumétrique: lorsqu’un certain volume d’eau a été traité, l’appareil se régénère automatiquement.

Une eau trop douce (en dessous de 15 °F, mais certaines sources parlent de 12 °F) peut endommager les conduites et les appareils en métal car à son contact, le cuivre, le zinc et le plomb notamment se dissolvent d’où risque de fuites au niveau du réseau de distribution. Attention aussi si vous consommez une telle eau car elle peut être nocive.

Un adoucisseur d’eau produit une eau d’une dureté avoisinant 0, ce qui est beaucoup trop agressif pour les conduites en métal. Raison pour laquelle ces appareils sont équipés d’un bypass qui permet de mélanger l’eau adoucie à de l’eau non conditionnée. On obtient ainsi une eau ni trop douce ni trop agressive (la dureté de l’eau est réglable en ajustant le bypass).

Autre problème: des bactéries peuvent se développer dans la masse résineuse. Un entretien minutieux et régulier s’avère donc indispensable si on veut les éviter.

Comme l’entartrage se produit à des températures plus élevées (surtout à partir de 60 °C), les compagnies de distribution d’eau recommandent de n’adoucir l’eau que dans le circuit d’eau chaude. Prix: environ 1 000 euros pour un appareil adapté à un ménage de 4 à 5 personnes.

Conduites métalliques ou synthétiques?

Les conduites synthétiques présentent une surface interne plus lisse que celles en métal, en galvanisé ou en cuivre. Le risque de dépôts de calcaire ou autres matières est donc particulièrement faible voire inexistant. Sans oublier que les conduites synthétiques ne se corrodent pas. L’installation de telles conduites étant aisée et ne nécessitant pas d’outillage particulier, elle est à la portée de tout bricoleur.

L’utilisation de ces conduites synthétiques (système tube en tube) est donc vivement recommandée surtout si elles sont destinées à être encastrées dans une chape ou un mur.

Le filtrage le plus performant: l’osmose inverse

Le système de l’osmose inverse provoque une forte chute de pression et réduit par conséquent le débit de l’eau. Il en résulte une eau fortement purifiée que l’on utilise surtout en cuisine pour la préparation des repas. Ce système doit donc être installé tout près du point de consommation de l’eau. Il va de soi qu’une telle installation requiert l’intervention d’un professionnel. Avant d’acheter, renseignez-vous auprès de différents fournisseurs et fabricants et exigez ensuite différentes garanties (documents datés et signés). Le système d’osmose inverse comprend en général les composants suivants:

• un préfiltre qui retient les grosses impuretés qui pourraient endommager le système;

• un appareil qui met l’eau traitée sous pression. Dans un environnement domestique, la pression de l’eau de distribution sera généralement suffisante;

• un filtre à base de carbone actif à placer à la sortie du système éliminant ainsi les éventuelles particules odorantes ou susceptibles d’altérer le goût.

L’osmose inverse élimine surtout les différents sels contenus dans l’eau. Le tableau ci-dessous indique les valeurs moyennes des principaux taux de passage de sels en ce qui concerne l’équipement ménager.

Qu’entend-on par taux de passage? Il s’agit du rapport entre les concentrations de sel présentes dans l’eau conditionnée et dans l’eau non conditionnée. Exemple: un taux de passage de 10 % signifie la présence de 10 mg/l de calcium dans une eau non conditionnée; une fois le processus d’osmose inverse achevé, l’eau conditionnée ne contient plus que 5 %, soit 0,5 mg/l.

Eau de pluie

L’eau de pluie a l’avantage d’être gratuite. Une citerne vous permettra de réaliser d’appréciables économies en eau. A noter que dans certaines communes, essentiellement en Flandre à l’heure actuelle, elle est même imposée en cas de construction neuve. Une bonne installation est généralement équipée d’un filtre empêchant les feuilles, le sable et autres impuretés d’être acheminées dans la citerne. Une pompe de bonne qualité assurera la pression nécessaire.

Une installation parallèle – à conduites séparées! – alimentera différents robinets en rappelant clairement qu’il s’agit d’eau non potable. Celle-ci peut servir aux lessives, au nettoyage, au jardin encore à alimenter les chasses d’eau des W.-C.

Il existe également sur le marché un type d’installation, relativement onéreux, à rayonnement UV (lampes UV dans du verre à quartz) permettant de traiter l’eau de manière à pouvoir s’en servir pour la douche et le bain tout comme pour la vaisselle. Seul inconvénient: ce système ralentit nettement le débit de l’eau, celle-ci devant être exposée à une lampe UV pendant un temps minimum pour éliminer les bactéries.

Plusieurs sources affirment que cette eau peut également être consommée à condition de passer préalablement par une membrane à osmose, un filtre à bactéries et un filtre à charbon actif. Cette méthode n’est pas bon marché. En outre, en tant que particulier, vous n’avez pas toujours la possibilité d’effectuer des tests en permanence pour contrôler la qualité de l’eau obtenue après traitement. Raison pour laquelle la plupart des compagnies de distribution d’eau déconseillent de consommer l’eau de pluie.

Conclusion

Le raccordement à l’eau de distribution offre d’indiscutables avantages au particulier. La Belgique compte de vastes régions où la dureté de l’eau n’est pas trop élevée et pose donc peu de problèmes. Un simple filtre bon marché viendra à bout de la plupart d’entre eux.

Si votre eau est vraiment trop dure, optez pour un adoucisseur.

Si vous êtes particulièrement exigeant et que l’odeur du chlore vous rebute, vous pouvez raccorder un appareil à osmose inverse au robinet de votre cuisine et ainsi obtenir une eau potable ultrapure.

Pour réduire votre facture d’eau tout en adoptant un comportement écologique, pourquoi ne pas vous tourner ver la solution d’un puit bien équipé? Son eau servira aux lessives, au nettoyage, au jardin, et aux chasses d’eau des W.-C.

Si vous rêvez d’autonomie, vous pouvez envisager l’utilisation de l’eau de pluie que vous purifierez à l’aide de filtres, de rayons UV et d’un système à osmose inverse.

La technologie ne cesse de progresser. Il existe aujourd’hui des maisons neuves qui ne sont plus raccordées au réseau de distribution et qui sont totalement autonomes en matière de consommation d’eau. Mais n’oubliez pas que pour fonctionner parfaitement et éviter tout problème éventuel lié à la présence de bactéries, il faut veiller à l’entretien minutieux et régulier de votre installation.

Info: pour de plus amples renseignements, nous vous invitons à consulter le site de la Fédération belge du conditionnement de l’eau: www.aquabelgica.be. Vous y trouverez également une liste des membres (adresse, téléphone et site web).

Jef Sels

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation