Chauffage de terrasse : gaz ou électricité ?

Chauffage de terrasse : gaz ou électricité ?

Éclairages et chauffages extérieurs, Extérieur

Les chauffages électriques ont le vent en poupe tandis que ceux en forme de champignon ou de pyramide alimentés au gaz sont de moins en moins plébiscités.

« Les gens n’aiment pas se balader avec des bouteilles de gaz. Le gaz reste un combustible dangereux à leurs yeux et la plupart des appareils au gaz sont jugés trop volumineux pour la terrasse », explique Harold Knoops, spécialiste du chauffage de terrasse.

Les meilleurs modèles sont sur roulettes, ce qui permet de les déplacer plus facilement vers une remise ou un garage après utilisation, où là aussi ils gênent souvent le passage. D’ailleurs, ils consomment une quantité considérable de gaz. Un chauffage au gaz moyen consomme de 1 à 1,5 kg de propane par heure, soit 2 à 3 euros. De plus, la bouteille de gaz risque d’être vide au moment le plus agréable de la soirée, vous laissant vous et vos amis dans le froid.

Lire aussi > 5 tuyaux pour l’éclairage du jardin

Ces inconvénients sont contournés avec les chauffages électriques. Il suffit de brancher l’appareil dans une prise de courant pour profiter d’un flux de chaleur illimité. Les appareils prennent peu de place sur votre terrasse et vous permettent d’orienter précisément la chaleur, sans risque que la flamme ne s’éteigne.

Au niveau de la consommation, cette solution est également avantageuse. « Un chauffage de terrasse de bonne qualité, d’une puissance de 2 kW, équivaut environ à la chaleur rayonnante d’un champignon au gaz de 12 kW. Ce dernier diffuse sa puissance à 360 degrés, soit un maximum de 3 kW (1/4 du cercle) émis dans votre direction. De plus, son efficacité énergétique ne dépasse pas les 60 %. Un radiateur de terrasse professionnel à ondes courtes dépasse les 90 %. »

Texte Marc Verachtert
Photo Wehkamp

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation