Avoir un jardin d’intérieur : avantages et points d’attention

Avoir un jardin d’intérieur : avantages et points d’attention

Intérieur, Jardin et plantes, Mobilier et décoration, Toitures et façades végétales

Vous n’avez ni jardin, ni terrasse, ni même de balcon pour vous ressourcer ? Apporter un peu de nature chez soi est toujours possible, en aménageant un jardin d’intérieur. Plantes succulentes, mur végétal, potager d’intérieur… Les possibilités sont nombreuses, et les avantages aussi.

Les différents styles de jardin d’intérieur

  • Jardin zen japonais
  • Mur végétal
  • Culture en pot
  • Culture hydroponique : consiste à faire pousser des plantes hors terre et hors terreau, mais plutôt avec des substrats neutres et inertes (billes d’argile ou laine de roche par exemple).
  • Un potager d’intérieur

Les points d’attention

Considérer l’espace : Vous pouvez aménager votre jardin dans n’importe quelle pièce – dans votre salon, votre cuisine ou même votre salle de bains. Le tout est d’adapter vos plantes en fonction de la pièce. Pour votre salle de bains, par exemple, préférez l’orchidée. Cette plante apprécie en effet les endroits humides. Le dracaena, quant à lui, peut supporter les courants d’air. Cette plante est donc le choix idéal pour sublimer un hall d’entrée.

Penser à la lumière : Peu importe la plante, il y a un point auquel vous devez toujours penser : l’apport de lumière. Les plantes ont en effet besoin de lumière pour survivre. Choisissez donc un espace lumineux avec beaucoup de fenêtres, si possible orienté à l’est ou à l’ouest. 

Penser à la température : Le froid peut endommager certaines plantes, quand le chaud les aidera à se développer. Évitez de créer votre jardin d’intérieur dans des pièces froides, telles que le grenier ou le garage. Évitez également les espaces situés près d’une source de ventilation ou près de la climatisation, cela risquerait d’assécher les plantes.

Installer un système d’arrosage : Si vous n’avez pas le temps d’arroser régulièrement vos plantes, il est possible d’installer des systèmes automatisés. Pour les murs végétaux, par exemple, les systèmes sont généralement constitués d’un bac d’eau au pied du mur, d’une pompe et d’un système de goutte-à-goutte dans la partie supérieure.

Les avantages

Source de relaxation : L’idée du jardin d’intérieur est de créer un environnement apaisant. C’est une belle façon de ramener un peu de nature à l’intérieur. Les plantes vont venir embellir la maison, tout en procurant un sentiment de détente et de sérénité.

Purificateur d’air : Même si les effets restent très faibles, certaines plantes – en particulier le lierre, la misère pourpre et l’asperge – absorbent les composés organiques volatils, c’est-à-dire des polluants chimiques libérés par certains matériaux de construction ou produits.

Cloison naturelle : Les plantes peuvent également structurer les espaces. Pour définir différentes fonctions dans une seule pièce, on peut jouer avec des végétaux – à la fois en hauteur et en volume. Rien de tel qu’un mur végétal pour séparer le salon de la salle à manger, par exemple. Les plantes en pots peuvent elles aussi jouer ce rôle de cloison naturelle. 

Isolant phonique : Les plantes peuvent réduire les nuisances sonores, et ce, de deux façons : en absorbant les bruits, et en les déviant. Les différentes parties d’une plante – par exemple la tige, les feuilles et les branches – ont en effet la capacité d’absorber les sons. Autre parade : lorsque les sons rencontrent un matériau souple, celui-ci émet des vibrations. Les ondes se transforment en d’autres formes d’énergies et sont alors déviées.

Humidificateur : La végétation a un effet thermique très avantageux en été. Les plantes dégagent en effet de la vapeur d’eau, qui va permettre de rafraîchir l’atmosphère intérieure. Les plantes créent ainsi un phénomène de climatisation naturelle, permettant de faire baisser la température intérieure de quelques degrés.

Changer sa façon de consommer : Le potager d’intérieur est un bon moyen pour limiter son empreinte carbone des aliments consommés. Rien de tel que de faire pousser des aromates dans sa cuisine. Sans compter que cela vous permettra aussi de faire des économies.

Texte Mailys Chavagne
Photo Luc Roymans/Crepain Binst Architecture 

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation