À la recherche d’une ferrure adéquate pour vos anciennes portes ?

À la recherche d’une ferrure adéquate pour vos anciennes portes ?

Intérieur, Portes intérieures

En marge de l’actuelle tendance aux intérieurs minimalistes, une niche de marché prospère joliment: celle des portes anciennes, avec ferrure assortie. Vous les trouverez chez les vendeurs de matériaux de récupération et chez les antiquaires, souvent à un prix très intéressant.

© PG

Ces portes ont une véritable personnalité et une belle authenticité, et elles s’intègrent sans peine dans des intérieurs classiques comme contemporains, en apportant classe et cachet à votre habitation. Hélas, leur ferrure n’a souvent pas résisté à la morsure du temps… Plusieurs entreprises se sont donc spécialisées dans la fabrication de copies d’anciens modèles. Chacun y trouvera son bonheur.

Points d’attention

Si vous optez pour des portes anciennes, il est important de tenir compte de plusieurs aspects :

  • Les portes anciennes n’ont pas nécessairement les mêmes dimensions que les portes modernes. Tenez-en compte lors de la conception ou des travaux. Dans ce cas, ce sont les murs qui doivent s’adapter à la porte, et non l’inverse…
  • Les portes anciennes d’une même série peuvent parfois présenter des différences, plus ou moins prononcées. Ce point mérite lui aussi votre attention. En effet, quelques centimètres de plus ou de moins, cela fait une fameuse différence. Chaque porte demande une approche individualisée.
  • En général, ces portes sont fournies sans encadrement. Il vous faudra donc chercher des vieilles poutres, qui devront ensuite être façonnées par un professionnel. Cet artisanat a un prix, au même titre que l’adaptation des charnières, des poignées et des serrures. Ce n’est pas vraiment à la portée du bricoleur…
  • Le prix de ces portes est déterminé par leur âge et leur style, mais aussi leur état (brut ou décapé) et l’essence de bois. Les portes en chêne sont les plus chères, mais le pin et le pitchpin sont également recherchés. Comptez de 50 euros pour une porte standard non traitée à 200 euros, voire plus, pour une porte du début du siècle passé.

Trouver la bonne ferrure

Trouver la bonne ferrure pour une telle porte, cela n’a rien d’évident. Les poignées et les serrures d’origine ont souvent disparu, ou sont dans un tel état qu’elles ne sont plus utilisables. Heureusement, des entreprises spécialisées fournissent de parfaites copies de modèles anciens.

© Dauby

« Pour la fabrication, nous utilisons des moules en sable, qui confèrent un caractère authentique à la ferrure », explique Hélène Willems, de chez Dauby. « Chaque exemplaire est ensuite poncé et patiné à la main. »

Pour la fabrication de ces nouvelles ferrures anciennes, l’entreprise utilise du bronze, du fer, de la fonte, du britannium, du bronze blanc, etc. Ces ferrures sont généralement un peu plus grandes que les ferrures originelles. Auparavant, les clenches étaient beaucoup plus petites, avec une poignée plus courte. De ce fait, la clenche n’était pas agréable à prendre en main.

Si vous recherchez vraiment l’original, vous pouvez toujours consulter des revendeurs spécialisés dans les matériaux de récupération. Vous trouverez différentes adresses sur www.opalis.be.

Dans les deux cas (ferrures neuves ou anciennes), le prix dépendra notamment de la qualité de la ferrure et du matériau utilisé.

 

Texte Jos Segaert

Photo d’ouverture © Rotor

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation