4 questions à Axel Enthoven

Actualité

Axel Enthoven se plaît à inventer un mobilier toujours plus astucieux. Âgé aujourd’hui de 70 ans, le designer se consacre désormais à sa nouvelle marque, consacrée à la génération « silver age ».

Pourquoi avoir lancé Tuoi ?

Quand ma grand-mère avait 65 ans, elle me disait souvent : si tu te lèves le matin et que tu n’as mal nulle part, c’est que tu es mort. Arrivé à cet âge, je comprends parfaitement ce qu’elle voulait dire ! C’est la raison pour laquelle, en fin de carrière, j’ai voulu utiliser mon expérience pour rendre la vie des personnes de ma génération plus agréable. Voilà pourquoi j’ai créé Tuoi, avec mon associé, inspirateur et stratège Christian Salez.

studio-vision.be

Quelle est la philosophie de Tuoi ?

Notre ambition est de permettre aux gens de vivre plus longtemps dans leur environnement habituel. Pour beaucoup, c’est nettement plus agréable, et cela réduit le coût global pour la société. Avec Tuoi, nous avons voulu développer une gamme de meubles novateurs, fonctionnels et surtout non stigmatisants. En effet, si vous faites le tour de ce qui existe actuellement sur le marché, cela vous donne envie de commander tout de suite votre pierre tombale ! À l’inverse du secteur des soins, chez nous, c’est la qualité qui prime sur le prix, et chacun bénéficie d’une grande liberté de choix. En outre, les fonctions sont dissimulées, car avant toute chose, le meuble doit être beau.

« Le design est d’abord et avant tout un processus. »

Qu’en est-il concrètement ?

Hilow, une collaboration avec Alke, est un bel exemple. En étalant le lavabo sur deux niveaux, cela vous permet de l’utiliser également en position assise. De la sorte, la transition entre une nuit passée en position couchée et une journée en position debout est plus douce.

J’ai également conçu le lit Mute. Vu que 60 % des hommes ronflent – surtout lorsqu’ils vieillissent, et prennent du poids – nous avons prévu une mousse acoustique dans le cadre de ce lit. Une partie de ce cadre peut venir se glisser entre les deux matelas, ce qui réduit les nuisances sonores de 80 %.

En tant que directeur créatif, j’invite également d’autres créateurs à dessiner pour Tuoi. C’est ainsi qu’Alain Berteau a imaginé la gamme d’armoires Hold, avec de solides poignées intégrées, et Pause, un fauteuil « releveur » qui facilite le passage de la position assise à la position debout. Il est également possible d’y intégrer un chauffage dorsal, très agréable lorsqu’on souffre d’arthrose.

Travaillez-vous sur d’autres objets, outre Tuoi ?

En tant que partenaire fondateur de Yellow Window, j’ai un peu un rôle de chien de garde. Je dois veiller à ce que les solutions proposées répondent aux désirs de nos clients. Nous venons par exemple de terminer le projet pour le nouveau métro bruxellois, qui complète joliment les trams que nous avons déjà dessinés. Depuis le lancement de ces trams, le nombre de voyageurs a augmenté de 40 %, tandis que le vandalisme a diminué de 30 %. C’est un bel exemple de rentabilité du design ! Pour le nouveau métro, qui sera mis en service au printemps 2019, nous nous sommes encore davantage inspirés des formes organiques de l’Art Nouveau.

Yellow Window me permet également de disposer, pour Tuoi, de toute une équipe capable de faire des recherches sur les besoins précis de notre groupe cible. Lorsque vous imaginez un produit, il doit correspondre à son groupe cible aussi bien au niveau du prix que de l’ergonomie. C’est la raison pour laquelle le design est, d’abord et avant tout, un processus.

www.tuoi.eu

Texte Elien Haentjens

Pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez à nouveau dans notre moteur de recherche.

En relation